85 fans | Vote

Épisode 1 (1/2)

Episode 1 : Un paradoxe temporel (1/2)

Lorsque Sam ouvrit les yeux, il constata tout de suite qu'il était dans une forêt. Il était sur le sol, et il voyait les arbres s'élever vers le ciel comme s'ils étaient en compétition. Il faisait nuit et froid. Que faisait-il ici ? Une farce de ses copains ? Il n'avait pas du dormir trop longtemps puisqu'il avait encore sommeil. Il se redressa et regarda autour de lui, des arbres un peu partout, et des buissons. Il se releva, il remarqua qu'il portait toujours son pyjama. Qui donc s'est amusé à le traîner de chez lui jusqu'à cet endroit, et d'abord, c'était où cet endroit ? La forêt la plus proche de chez lui ne se trouvait pas à moins de 50 Km. Il commença à avoir peur, un malaise l'étreignit à l'estomac. Qu'est-ce que tout ceci pouvait bien signifier ?

Il fit quelque pas, sans trop savoir ou aller, il cria un peu à gauche et à droite, des trucs du genre "hé ho !" ou "y'a quelqu'un dans les parages ?" mais il ne reçut que l'écho de sa voix. Il se figea car il venait d'entendre du bruit, pas du bruit, une sorte de clameur, des murmures, des gens qui parlent, plein de gens qui parlent, une ambiance de centre commercial avec une reverb omniprésente. Sam se laissa guider vers la source de ces voix. Il aboutit vers le bord d’un lac, et ce qu’il vit était sans doute le spectacle le plus étrange qu’il lui ai été donné de voir durant les vingt-cinq ans de sa vie.

A peu prés de l’autre côté du lac, à gauche de l’endroit où il se trouvait, il y avait un nombre incroyable de personnes, des hommes et des femmes de tout âge, et ils étaient tous là, debout, à regarder un peu partout. Sam chancela, il prit sa tête entre ses deux mains. Qu’est-ce qu’il était en train de vivre au juste ? Un rêve ? Trop réel pour l’être. Une hallucination ? Mais due à quoi…
Il vit aussi des lumières qu’il reconnut comme les gyrophares des voitures de police. Il se cacha instinctivement, il était certes assez éloigné, mais il pouvait être vu. De derrière son buisson, il se mit à observer ce qui se passait.

Il semblait que les gens qui étaient là ne savaient pas ce qu’ils faisaient là, un peu comme lui. Plusieurs camionnettes ont fini par venir ainsi que du renfort, et les milliers de personnes furent emmenés dans une organisation entretenue tant bien que mal. Pendant un instant, il s’est dit qu’il devrait peut être les rejoindre, mais il oublia cette idée. Tant qu’il ne saurait pas ce qui se passait, il ne s’aventurerait à rien. Il s’adossa à un arbre et resta un long moment à réfléchir. Peut-être qu’il a eu un trou de mémoire et qu’il ne se souvient pas de ce qui s’est passé entre le moment où il s’est mit au lit, et le moment où il se réveilla dans cette forêt.

Il ferma les yeux et rembobina les évènements dans sa tête jusqu’à la veille. Il avait quitté le siège du magazine à 19h. Il a fait un crochet par la bibliothèque de Madison afin de voir Drew. Ne l’ayant pas trouvé, il prit directement un taxi jusqu’à chez lui. Il prépara son dîner, fit nourrir son petit chat Pichu, et il regarda Matrix Revolutions. Aux environs de 23h, il était au lit, il vérifia son réveil et s’endormit. Alors ? Où était le bug ? A quel moment est-ce que ça a dérapé ? Si seulement il pouvait savoir l’heure, il saurait au moins combien de temps était passé, ça lui permettrait de se situer, d’imaginer une théorie, lui qui est chargé de la rubrique « Enigmes »…

Le bruit s’estompait peu à peu, se dissipait tout comme le brouillard. AU bout de trois heures, plus rien n’indiquait que des centaines de personnes venaient d’être emmenés quelque part.

Fou ! Il était peut être fou ? Sam se dit qu’après tout, ça pourrait expliquer certaines choses. Peut-être que tout ces gens étaient comme lui des fous qui ont fuit un asile, une fuite collective, et ils viennent d’être récupérés par les flics. Mais comment pourrait-il être fou ? Les fous ne se rendent justement pas compte de leur folie…

Sam : Non, je ne suis pas fou, il doit y avoir une explication rationnelle à tout ça.

Une heure plus tard, Sam traînait le pas sur la plage où il venait d’apercevoir tout ces gens. Des milliers de formes de pieds…il essaya d’emboîter quelques une pour voir, puis il se laissa tomber à genoux sur le sable, et il regarda son reflet dans les eaux très calmes : peau mate, yeux noisettes, cheveux bruns, coupe tintin, une barbe d’un jour, et son pyjama bleu. Que faisait-il ici ? C’était un joli endroit, et il lui semblait avoir déjà vu ça quelque part. Ceci le rassurait, car ça voulait dire qu’il était peut-être déjà venu ici, et par conséquent, il lui était relié d’une façon ou d’une autre, rien d’étonnant donc à ce qu’il y soit.

Sam : J’ai peut-être contracté le même truc qu’Ashton Kutcher dans Buterfly Effect ? Je commence à perdre des parties de ma mémoire durant lesquelles je fais je ne sais quoi…

Il ne se souvenait pas très bien du film, et il ne savait donc pas ce que Ashton Kutcher faisait pendant ces trous de mémoire. Mais il fallait réagir, les premières lueurs du matin commençaient à poindre, il fit un petit calcul.

Sam : Nous sommes en Juillet, et ça veut dire qu’il doit être 4 ou 5 heures du matin. Donc j’étais là à minuit. Or, je me souviens m’être endormi à 23 heures…une heure ? J’ai perdu une heure de temps ?

Il se dirigea vers la route qu’avaient prit les voitures, les camions, et les centaines de personnes qu’ils emmenaient. Il marcha pendant un bon bout de temps, et il finit par déboucher sur une route. Après une heure de marche sans croiser la moindre voiture, Sam trouva une plaque. Il resta un long moment à la contempler. Il comprenait maintenant pourquoi il se souvenait de l’endroit, il avait vu un documentaire sur les extraterrestres une fois, et le documentaire disait qu’une certaine personne avait aperçu des Ovnis dans cet endroit précis, à Hayland Beach, Seattle, c’est-à-dire à Washington, de l’autre côté de l’Amérique, à quelque chose comme 3000 km de chez lui.

Pour la deuxième fois depuis son réveil, il prit sa tête entre ses deux mains et pour la deuxième fois, il envisagea la théorie de la folie. Mais il releva bientôt sa tête et sembla faire une autre découverte.

Sam : J’ai peut être été enlevé par des extraterrestres ? Mais oui, ça explique tout, les personnes au bords du lac, le fait que je me trouve loin de chez moi…mais oui (il semblait heureux, excité) ceci explique cela…cet endroit en question, le fait que je ne me souvienne de rien…mais…ça veut dire que beaucoup plus de temps s’est passé, je n’ai pas perdu une ou deux heures mais des jours, peut être des mois…ok, j’ai pas l’air d’avoir trop grandi, mais…

Il porta sa main vers sa barbe.

Sam : Etrange, si j’avais disparu pendant longtemps, ma barbe aurait poussé un peu, est-ce qu’il y’a des coiffeurs chez les Aliens ?

Il essayait de faire de l’humour, mais il savait que rien de tout cela n’était drôle. Il aurait dû partir avec les autres, dans les camions.

Une heure plus tard, pouvant à peine marcher sur ses pieds, terrassé par cette nuit étrange, Sam aperçut un Motel. Il se dirigea vers l’endroit en titubant, mais il trébucha sur un caillou et il tomba. Il ne perdit pas connaissance sur le coup, mais il s’était rendu compte qu’il n’en pouvait plus. C’était trop d’émotions et trop d’efforts physiques pour une seule nuit, et il ne fit aucun effort pour se relever, il se contenta de rester ici, et de fermer les yeux, peut-être finira-t-il par se réveiller sur son lit, à côté de Pichu ?

Il se réveilla en effet, mais pas dans son lit. Il était dans ce qui ressemblait à une chambre de Motel, et à travers les stores baissés, il devina qu’il devait être l’après-midi. Il s’adossa sur un oreiller et observa la chambre, il se sentait tellement bien. Il portait toujours son pyjama. Il voulait se relever mais il eut une douleur aux genoux et il poussa un petit cri. Aussitôt, la porte de la chambre s’ouvrit et un jeune homme d’une trentaine d’année entra.

Jeune Homme : T’es réveillé ? Ne bouge surtout pas, t’as une méchante entorse aux genoux. Moi c’est Harold.

Harold ouvrit les stores, Sam fut aveuglé par la lumière, mais il put discerner les traits du jeune homme. Grand de taille, dans les 1m90, allure sportive, blond de peau, des cheveux trés noirs. Les reflets du soleil sur ses yeux azurs leur donnaient un effet presque irréel.

Sam : Je suis Sam…enfin je crois.
Harold : (Plissant le front) Tu crois ?
Sam : Je ne me souviens pas trop de ce qui m’est arrivé durant les dernières 24 heures.

Harold s’assit sur le bord du lit.

Harold : En tout cas, moi je peux te rappeler ce que t’as fait les 12 dernières heures. On t’a retrouvé à quelques mètres du motel, blessé et délirant, on t’a installé dans cette pièce, l’un des locataires est un docteur, il t’a un peu rafistolé le genoux, et t’as dormi jusqu’à… (Il regarda sa montre)…16 heures.
Sam : En général, je me lève à six heures du mat, mais ce matin, tout ne s’est pas passé comme « en général ».
Harold : Alors ? C’est quoi l’histoire ? Fugue ? Dépression ? Tu ne m’as pas l’air d’être un fêlé, et l’hôpital psychiatrique le plus proche est à 200km d’ici.
Sam : Je ne sais pas trop, est-ce que tu trouverais naturel si je te disais qu’avant de dormir hier soir, j’étais à…

Sam fut interrompu par une voix rauque qui fit vibrer la porte de la chambre et qui appelait Harold.

Harold : C’est sans doute mon père.

Voix du père : Allume la télé ils en parlent !!

Harold bondit presque sur le tiroir de la table de nuit à côté de Sam et saisit la télécommande, il alluma un écran télé fixé dans un coin du plafond à gauche de la fenêtre. Après un petit grésillement, on entendit la voix d’une journaliste, aussitôt suivie de l’image.
On voyait une jolie jeune femme d’une trentaine d’année qui parlait en avant plan d’un building aux apparences administratives. Plusieurs autres journalistes et caméraman étaient sur le même lieu. Sam put lire l’enseigne de l’édifice : NTAC.

Journaliste : …d’ailleurs, les informations que vient de nous communiquer monsieur Reyland restent très vague, tout ce que nous savons pour l’instant, c’est qu’ils sont plus de 4000 personnes a avoir débarqué hier soir de la fameuse boule de lumière, il semblerait aussi que ces personnes soient issus de différents Etats Américains voir même d’autres pays…

Quelqu’un qui ressemblait à un assistant vint donner un papier à la journaliste.

Harold : C’est le canular du siècle cette affaire.

Sam commençait à se sentir de plus en plus mal à l’aise. La journaliste semblait ahurie de ce qu’elle venait de lire, elle balbutia quelques mots puis se reprit.

Journaliste : Aussi invraisemblable que ceci puisse-t-il vous paraître, sachez que nous venons de recevoir une information selon laquelle ces personnes seraient non seulement issus de différentes localités, mais aussi de différentes…époques. Plusieurs personnes croient qu’ils sont dans les années 90 ou 80. Tout ceci est très confus pour le moment, mais nous vous communiquerons les informations au fur et à mesure qu’elles nous parviennent. C’était Samantha Black en direct de la NTAC. Richard, à vous l’antenne.

Richard, un bonhomme frisant la quarantaine, commenta assez ironiquement l’information délivrée par la journaliste. Il proposa aux téléspectateurs de revoir a vidéo intitulée dorénavant : « la boule de lumière ».

Harold : Démon ! Tout ceci est démon mec ! Ils sont trop forts, le Canular du siècle. Je te le dis mec, ce 31 Juillet 2004 va effacer le 11 Septembre ! Qu’est-ce t’en dis mec ?

Sam ne répondit pas, il était encore sous le choc. Différentes époques avait dit la journaliste. 31 Juillet 2004 venait de dire Harold. Sam repassa encore une fois dans sa tête ce qu’il avait fait avant de se réveiller dans la forêt. Et il se souvenait très bien avoir réglé le réveil devant son lit, et il se souvenait très bien que ce réveil indiquait 22:50, et il se souvenait très bien que juste en dessous, le même réveil indiquait la date à laquelle il s’était endormi, et cette date était le 11 Juillet 2029.

[Effet sonore fin épisode des 4400]




[A Suivre]


Merci de bien vouloir nous donner vos impressions.
> Réagissez sur Le Forum
Ecrit par humana 
Activité récente
Actualités
Garret Dillahunt | Le film Blonde sur Netflix en 2022 ?

Garret Dillahunt | Le film Blonde sur Netflix en 2022 ?
La sortie du film Blonde réalisé et écrit par Andrew Dominik sur Netflix est repoussée. Ce biopic...

Garret Dillahunt | Nouvelle sortie française du film Là où chantent les écrevisses

Garret Dillahunt | Nouvelle sortie française du film Là où chantent les écrevisses
La sortie française du film Là où chantent les écrevisses réalisé par Olivia Newman a été repoussée....

Garret Dillahunt en tournage de la série Sprung

Garret Dillahunt en tournage de la série Sprung
La série Sprung, la nouvelle comédie prévue pour la plateforme Amazon Freevee, est actuellement en...

Date de sortie, affiche & trailer du film Ambulance avec Garret Dillahunt

Date de sortie, affiche & trailer du film Ambulance avec Garret Dillahunt
Garret Dillahunt apparaîtra dans le thriller Ambulance qui sortira sur nos grands écrans français le...

Patrick John Flueger & Scott Peters de retour dans la série Les 4400

Patrick John Flueger & Scott Peters de retour dans la série Les 4400
Patrick John Flueger reviendra dans la série Les 4400. Après avoir incarné Shawn, l'un des 4400 dans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Emilie1905, Avant-hier à 12:01

Nouveau sondage sur A Million Little Things : pour vous, qu'est-ce que l'amitié ? Venez cliquer !

bloom74, Avant-hier à 17:25

La finale et petite finale de la SuperBattle dans le quartier The Boys est en cours, venez voter nombreux pour 2 héros Marvel et 2 héros DC

chouchou70, Avant-hier à 17:58

coucou, nouveau sondage sur le quartier friday night lights, venez nombreux

Viens chatter !